Le 12/05/2018 : Retour de mon voyage de pêche en Auvergne avec Franck Coudière, spécialiste de la pêche en réservoir. A la base je suis venu pour apprendre le lancer à grande distance et affiner mes connaissances en matière de choix de l’ensemble soie/canne en fonction des techniques utilisées. Et oui, je m’impose un retour à l’école après bientôt 40 ans de pratique ! Sur le sujet Franck est incollable…que ce soit pour le réservoir ou la rivière il connaît des tas d’astuces qui vous permettent de réaliser des trucs incroyables avec une canne à mouche.
Grâce à ses conseils j’ai ressenti deux ou trois choses très intéressantes qui font que même après une paire d’heures d'enseignement je lance plus loin et mieux tout en faisant moins d’efforts...reste à travailler la fluidité et la régularité du geste, cela promet de longues séances d’entraînement sur gazon dans les prochains mois. Je suis parti avec des devoirs à faire et je reviendrai voir Franck en automne pour les partielles !!!!

Question pêche on m’avait dit qu’il était très bon, et j’ai découvert qu’il est bien plus que cela… c’est un expert qui élève la pêche en réservoir, et notamment au streamer, en un véritable Art. En fait je prends conscience que j’ai pratiqué cette pêche de la manière la plus stupide, la plus inefficace, la plus monotone et la plus ennuyeuse qui puisse être, alors qu’elle est d’une finesse incroyable. Pour obtenir un résultat on peut jouer sur une multitude de détails : mouches (formes, couleurs, matériaux, lestage, taille), combinaisons, animations, nœuds, bas de ligne, soie, canne. Et l’ami Franck jongle avec ces paramètres tel un maître…j’ai un peu hésité d’employer ce terme mais je crois vraiment qu’il est adéquat. Même si n’importe quel débutant est en mesure d’en prendre quelques-unes avec un streamer lambda, un gars comme Franck est capable de vous en mettre 10 dans la vue avant que vous ayez eu une seule attaque. Et non seulement il peut le faire, mais il peut également vous le faire vivre en vous transmettant son savoir. Mais attention ! ne le réduisez pas à un pêcheur au streamer car il vous fera découvrir bien d’autres techniques réputées fines. Il connaît son sujet sur le bout des doigts je vous dis !

Franck a par ailleurs beaucoup travaillé sur la transposition de ses connaissances du réservoir à la rivière, notamment en matière de nymphe à l’aveugle sur de grandes et majestueuses rivières comme la Dordogne par exemple. J’abonde totalement dans son sens lorsqu’il dit qu’une truite sauvage répond aux mêmes stimuli que sa cousine d’élevage…d’ailleurs l’efficacité des « perdigones » est basée sur ce que Franck et moi considérons être un état de fait. Alors voilà, après avoir longuement échangé sur le sujet j’avoue avoir hâte de découvrir sa technique en rivière…nous verrons peut-être cela à l’automne !

Et vous savez ce qui est drôle ? Quand il affirme que la pêche en réservoir c’est la même chose que la pêche en rivière, moi je prétends exactement l’inverse…j’ai d’ailleurs eu l’occasion de lui montrer de manière concrète sur le lac des Estives. Alors nous détenons probablement tous deux une partie de la Vérité, et c’est en échangeant nos points de vue, notre expérience, que nous irons encore plus loin dans la maîtrise de notre Art… c’est aussi cela la magie de la pêche…l’échange.

Chris 

Le 28/04/18 : Et voilà, grosse demi-journée en compagnie de Franck Coudière, guide de pêche professionnel et grand spécialiste des réservoirs. Il m'a fait découvrir son pays : ses rivières, ses paysages, ses lacs, et c'est un régal. Il a également retapé entièrement plusieurs gîtes avec beaucoup de cachet et super bien implantés au bord de l'eau (du genre on voit les gobages de la terrasse !). Personnellement j'ai passé un super moment. Pour en revenir à son activité de guide de pêche : pendant plusieurs années il a officié sur le lac de la Landie, dont la réputation était à l'époque internationale...dommage il a été acheté et fermé à la pêche  😥 il faut savoir passer à autre chose. Alors l'ami Francky, qui ne manque pas d'occupations, guide en rivière et bien entendu en réservoir. Il gère également l'activité pêche sur le lac des Estives à Montgreleix (Cantal) dans le massif du Sancy. Nous avons probablement un point commun, celui d'être de vraies éponges à savoir... et en observant les meilleurs spécialistes européens à la Landie il a eu l'occasion de voir et d'analyser une multitude d'approches et d'astuces qui lui permettent de maîtriser son sujet sur le bout des doigts.  Avant notre discussion j'avais décidé de faire appel à ses services, et maintenant j'en suis encore plus convaincu, d'autant que c'est un gars très très sympa... quand on se parle on se comprend de suite 😉 J'ai hâte de comparer les approches des professionnels que je vais aller voir cette année !!!

Chris